Imprimer Envoyer

POELE, INSERT OU CHAUDIERE ?

Le granulé bois s'utilise dans des appareils de chauffage dédiés : poêle, chaudière, insert à granulés. Il existe aussi des appareils à utilisation mixte (bûches et granulés par exemple), mais leur rendement est beaucoup moins élevé.



Poêles à granulés

Caractéristiques

Poêle à granulés bois

Compact, propre, pratique et esthétique, le poêle à granulés bois est situé au cœur de la maison. Il permet de chauffer une à plusieurs pièces selon l'installation et la puissance choisies.

La plupart du temps, le poêle à granulés est destiné à chauffer la pièce dans laquelle il se trouve. Mais, avec une bonne isolation et un intérieur décloisonné, un poêle à granulés peut devenir un mode de chauffage à part entière.



Puissances

Les puissances - rarement supérieures à 12 kW - suffisent pour chauffer une maison de 200 m2 compacte et isolée. Les poêles hydrauliques équipés d'un bouilleur, fonctionnent, quant à eux, comme une petite chaudière.



Installation

Sa mise en place est simple et nécessite uniquement la présence d'électricité et d'un conduit de cheminée pour permettre l'évacuation des fumées.

Ils offrent tous les avantages d'un poêle à bois classique sans les inconvénients, avec notamment une plus grande autonomie et moins de manutention.



Modernité du poêle à granulés bois

Fonctionnement

La chaleur est diffusée par rayonnement à travers la masse du poêle et/ou par convection grâce au système de ventilation d'air chaud pulsé. Les poêles à granulés bois existent également avec production d'eau chaude et peuvent aussi être placés en parallèle à votre système de chauffage actuel quel qu'il soit, et alimenter les radiateurs.


Les rendements sont de l'ordre de 80 à 90% et les plages de puissances peuvent varier de 2 à 20 kW.



Autonomie

L'alimentation se fait manuellement en remplissant le réservoir du poêle avec des sacs de 15 kg. Les poêles bénéficient d'une autonomie pouvant aller de 12 heures (en plein régime) et 72 h (en bas régime) en fonction de la consommation d'énergie et de la taille du réservoir (de 7 à 100 litres, soit de 4,5 à 65 kg de granulés).



Automatisme

Le poêle fonctionne de façon automatique et permet un chauffage programmable au degré près.
Il est doté d'un panneau synoptique de commande qui permet de visualiser les différentes phases de fonctionnement, de régler la puissance, de programmer les allumages et extinction du poêle.



Entretien

Lorsque les granulés utilisés sont de bonne qualité, leur combustion produit très peu de cendres. Elles sont recueillies dans un tiroir cendrier situé sous le foyer. Bien qu'il faille encore vider le cendrier régulièrement, cette activité est beaucoup moins fréquente que sur un poêle à bûches.

 

Les inserts à granulés

Insert à granulés bois

Les inserts à granulés sont des foyers fermés qui, comme leur nom l'indique, peuvent être insérés dans une cheminée déjà existante ou à créer. Leur design garantit une harmonie avec la décoration.

Ils ont des rendements qui peuvent atteindre 70 à 80%. Les puissances varient entre 5 et 20 kW. Un insert à granulés peut permettre de chauffer quelques pièces grâce à un système de ventilation qui diffuse la chaleur.



Les inserts à granulés de bois ont un chargement manuel. L'approvisionnement du réservoir, qui peut atteindre une capacité de 15 kg, se fait soit à l'aide d'un entonnoir, soit par le biais d'un tiroir permettant un accès direct au réservoir.

Leurs caractéristiques et leurs modes de fonctionnement sont généralement très proches de ceux des poêles à granulés. Les constructeurs mettent en avant l'esthétisme de ces appareils comme l'un de leur point fort. Certains peuvent être mixte bois bûches et granulés de bois.



Chaudière à granulés bois

Chaudière à granulés bois

Aujourd'hui, les chaudières à granulés offrent une facilité de fonctionnement comparable à celle des chaudières à fioul ou à gaz grâce à une automatisation complète (programmation de la mise en marche/arrêt, ...).

Elles sont de petite taille et le volume nécessaire au stockage des granulés est raisonnable pour une maison individuelle et comparable à une cuve à fioul.

Comme pour une chaudière au fioul, la chaudière à granulés bois est reliée à un silo (cuve) de stockage qui est approvisionné par camion souffleur.

 

La puissance des chaudières varie en fonction des besoins énergétiques.
En effet, combustible de chauffage pour les particuliers, le granulé bois est aussi un combustible intéressant pour les industriels et collectivités. Il existe des chaudières à granulés de moyenne (100 kW à 1MW) et grande puissance (1MW à 5MW).



Mode de chauffage


Ces chaudières permettent d'assurer votre chauffage principal et certains fabricants proposent des versions eau chaude qui permettent un raccordement sur le réseau de chauffage central.
Les rendements peuvent atteindre de 80 à 90% sur des puissances installées qui commencent à moins de 10kW et vont jusqu'au MégaW. Elles disposent d'une autonomie qui peut aller jusqu'à plusieurs mois voir un an.



Le stockage et autonomie


Il existe différents types de silos : les silos rigides en béton, bois, plastique et les silos flexibles en tissu antistatique extrêmement résistant.
Les silos classiques peuvent stocker de 2 à 7 tonnes de granulés (respectivement 2 m3 et 11 m3). Il est généralement conseillé de prévoir un volume de stockage équivalent à sa consommation annuelle afin de limiter les frais de livraison.

Le raccordement entre la chaudière et le silo peut se faire par un système de vis d'alimentation, d'aspiration ou d'extraction. Selon le dispositif choisi, le silo se trouve à l'intérieur ou à l'extérieur de la maison et plus ou moins loin de la chaudière. Il ne doit pas être à plus de 20 mètres d'un chemin accessible par le camion d'approvisionnement.



Automatisme

Les technologies actuelles permettent à la chaudière de bénéficier d'une régulation très performante pour ne produire que la quantité d'énergie nécessaire. Elles peuvent gérer automatiquement l'ensemble de l'installation pour optimiser la répartition de la chaleur en fonction des besoins (plusieurs circuits peuvent être régulés en même temps : radiateur et plancher chauffant).


La régulation électronique de la puissance de la chaudière est effectuée grâce à un ventilateur de tirage. La présence d'une sonde thermique permet de contrôler la combustion pour atteindre de hauts rendements.
Cette combustion est régulée électroniquement par une variation de la quantité d'oxygène dans le foyer et par une alimentation en granulés elle aussi sous contrôle. Ces chaudières sont munies de capteurs qui transmettent les informations permettant de moduler les débits d'air primaire et d'air secondaire.


Le maintien de ces rendements élevés est assuré grâce aux surfaces d'échanges thermiques autonettoyantes, qui permettent aussi de réduire au maximum les opérations de maintenance.
Un système sélectif d'évacuation des cendres permet d'éliminer les cendres seulement quand la combustion du granulé est complète. Les cendres sont acheminées dans un cendrier, qui nécessitera seulement quelques interventions par an.



Entretien


L'entretien se limite à vider le cendrier 1 fois par semaine à une fois par saison pour les plus automatisées. Comme pour toute chaudière, il faut une visite annuelle du chauffagiste dans le cadre d'un contrat de maintenance.
 
Trouvez en 1 clic les distributeurs les plus proches de chez vous
  • 1 - Qualité DIN Plus+ Infos
  • 2 - Distributeurs près de chez vous+ Infos
  • 3 - Emballage solide et hermétique+ Infos
  • 4 - Production régionale+ Infos
  • 5 - Approvisionnement garanti ONF+ Infos
  • Comment choisir son poêle ?+ Infos
  • Dossier du magazine Que Choisir+ Infos
  • Bien dimensionner sa chaudière+ Infos